Je suis game

Je suis game

Je l’avoue : j’ai déserté Montréal. Depuis 5 jours, j’ai quitté la chaleur étouffante de ma ville pour aller me perdre ailleurs. Me faire voir ailleurs. Voir comment je pouvais disparaître ailleurs. La déchirure s’est faite naturellement, je voulais disparaître de la carte et j’écris maintenant avec le bruit des clapotis sur l’eau. Personne ne me voit, je suis devenue invisible.

Il y a du vent, de l’air qui m’emporte et je n’ai qu’à lever les yeux pour me perdre dans l’horizon vert et bleu. Des enfants s’amusent au loin, il fait beau, c’est l’été et mes rues montréalaises adorées ne sont plus qu’un vague souvenir.

C’est fou comme mon esprit et mon corps se sont accommodés rapidement loin de l’asphalte, du béton et du bruit. J’adore ma ville et j’aime m’y perdre pour mieux la sentir vibrer, mais j’aime aussi le fait qu’elle vibre sans moi.

Les défis lancés par Sandra sont difficiles à remplir. Mais j’y parviens à coup de randonnées, de balade en kayak, d’heures de lecture dans la nature, de baignades dans le lac et de feux de camp sous les étoiles. Je ne suis pas en train de faire mon retour à la terre ou de vivre quelque rêve hippie, j’aime seulement sentir que d’autres vibrent à des rythmes différents du mien, et savoir que pour certains la disparition est une seconde nature.

Et avec les défis de Sandra, j’y parviens davantage. Réglons les questions d’ordre pratique :

Changer mon message d’accueil : si vous m’appelez vous tomberez sur ce message :

http://dl.free.fr/j9p9V7KUn

(Cliquez pour l’entendre)

Ne pas répondre à mes courriels pendant 5 jours : hihihhi, je n’ai pas répondu à mes courriels, je les ai simplement consultés… Tous ceux qui m’ont écrit, je ne vous répondrai que le 5 août.

Cacher mon iPhone 3 jours dans un tiroir : je l’ai presque fait… Ça l’air facile comme ça, mais c’est très difficile. Cet objet qui est mon double dans ma vie montréalaise est ici un objet de désir. Je me bats toute la journée pour ne pas succomber. Je le prends, le regarde, le trouve beau et me trouve complètement malade. Chaque jour, ça va un peu mieux.

Ne pas utiliser Internet pour quelques jours : On est vraiment devenus des esclaves du réseau. Combien de fois par jour, combien d’heures par jour y allez-vous? En temps normal, j’y vais au moins 8 heures chaque jour. C’est devenu (presque) ma seule source d’informations. La quitter est difficile. Surtout que je l’ai au bout des doigts partout. Mais je suis fière de moi : 5 jours sans nouvelles, Facebook, Twitter et lectures d’articles. Mais aussi 5 jours sans Skype avec Sandra. Courage Sandra, on se parle bientôt!

Me déguiser et ne pas me faire reconnaître : j’adore ce genre de défi et je vous en propose un moi aussi! Je suis cachée dans la photo : où suis-je?

IMG_1235

Maintenant cela réglé, je retourne à ma disparition.

Advertisements

Une réflexion sur “Je suis game

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s