Tableaux de chasse

Après avoir fait quelques séjours en prison, fréquenté des maisons de retraite, traîné dans un port de pêche breton, mis en scène mon dernier repas et photographié des roches tout l’été à Inukjuak, je poursuis mon travail dans différents lieux et espaces.

J’ai plusieurs projets qui me conduiront à Laval et dans les Cantons-de-l’Est. Je vais traîner à Montréal, près de la prison des femmes, et même construire un espace où je vous inviterai à venir vous faire tirer le portrait. C’est sûr que ce n’est pas aussi dépaysant qu’Inukjuak, mais peu importe les lieux dans lesquels je me trouve, ce qui est le plus important pour moi, c’est l’humain : je l’observe, je le chasse, je le place et parfois je lui fais faire des choses pas catholiques.

À l’aide du portrait, j’invite des personnages à émerger. Je suis devenue une spécialiste du jeu, des situations ambiguës, des costumes et de la transformation. Chaque rencontre m’inspire une mise en scène onirique et ludique. Si vous me croisez, vous risquez de figurer dans mon tableau de chasse.

Pour un aperçu de mon travail : sandralachance.net

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s