Tapis rouge et fourrure à l’hôpital

Tapis rouge et fourrure à l’hôpital

Qu’est-ce qu’on peut faire dans la salle d’attente d’un centre de traitement de cancérologie? Entre lire une revue qui vous apprend que Lady Di a succombé à un grave accident la semaine dernière ou encore que Jean Charest est le nouveau premier ministre du Québec, vous pouvez discuter de la température avec les autres patients en gardant une oreille attentive vers l’interphone qui crache sporadiquement des noms et des numéros de salle. Mais encore?

Au Centre de cancérologie de Laval, vous pouvez en plus vous balader sur un tapis rouge pour un instant, et pendant un court instant vous sentir comme une vedette. Avoir vos 2 minutes de gloire et poser comme si vous étiez sous les projecteurs. Si jamais vous désirez vous rendre au bout du tapis rouge, vous pouvez immortaliser ce moment en prenant place sur un tabouret et ainsi vous faire prendre en photographie (par moi).

Tous les mercredis depuis un plus d’un mois, j’offre aux patients et aux employés du Centre de cancérologie à Laval de vivre cette expérience. J’ai littéralement installé un tapis rouge, un vrai, pas aussi beau que celui de Canne, mais l’effet est là, et un studio de photos. Celui-ci est installé dans une petite pièce où se trouvent deux tables remplies d’accessoires  : des chapeaux de cowboy, des bonnets de fourrure, une peau de renard (que j’ai rapporté d’Inukjuak), des nœuds papillon, des fausses herbes hautes (achetées au palais du dollar) et pleines d’autres affaires bizarres.

Les courageux qui osent s’aventurer dans cette pièce sont invités à jouer le jeu. Pour un court instant, car on doit faire vite, ils choisissent ce qui leur fait plaisir comme accessoires, et s’installent devant l’objectif. On prend deux ou trois clichés, le temps est compté, malgré que l’on attende longtemps dans un hôpital, puisque quand c’est notre tour, on doit y aller immédiatement, sinon l’attente pour les autres augmente. Donc ils posent, ils regardent et j’imprime deux photos de format carte postale. J’en donne une aux vedettes et l’autre, je l’épingle sur un babillard pour montrer ce que l’on fait dans tout ce décor.

Il y a deux semaines, je discutais avec deux messieurs qui attendaient pour leur traitement. Ce jour-là, il y avait du retard dans le planning. Les deux hommes commençaient à bouger de plus en plus et à trouver l’attente de plus en plus longue. Tout s’explique : ils doivent boire beaucoup d’eau pour avoir leur traitement de radiologie (les deux sont en traitement pour un cancer de la prostate). L’eau sert à remplir leur vessie et ainsi le liquide éloigne les rayons des autres parties du corps. D’après ce que j’ai compris, comme ça, on peut bien cibler la prostate, mais n’étant pas l’experte dans le sujet… Bref, les deux hommes commençaient à avoir une envie pressante et acceptent donc de faire des photos avec moi, car au moins comme ça, ils ne pensent pas à leur vessie qui ne demande qu’à être soulagée.

Mes deux messieurs choisissent des chapeaux de cowboy, on rigole. Pendant que je fais les photographies, je leur suggère de se mettre dans la peau de Clint Eastwood. L’un d’eux éclate de rire et hop! mon doigt appuie sur le déclencheur. Pendant ce temps on garde toujours une oreille attentive sur l’interphone…

« Ma femme va être contente, une belle photo de moi qui rit. Moi qui ne veux jamais me faire prendre en photo. »

« Elle va se demander où je suis allé faire faire ça. »

« Ben à l’hôpital, c’est ça le plus drôle. »

Publicités

Des défis pour l’avion

Des défis pour l’avion

Chère Sandra,

Tu as décollé ce matin, mais n’oublies pas les défis que je t’ai lancés :

  • Te faire prendre en photo avec le pilote de ton petit avion;
  • Inukjuak a la réputation de fêter le 1er juillet en grand, donc des photos de la fête du Canada;
  • une photo d’arbre (haha, je t’ai bien eu)
  • faire le portrait d’une autre personne dans ton avion et la raison de sa présence à Inukjuak.

J’espère que ton vol se déroulera pour le mieux et que tu n’auras pas trop le mal de l’air!

Pour lire sur les angoisses de Sandra avant son départ, consultez Mes amis sont perdus.

Mes amis sont perdus

Mes amis sont perdus

Je pars finalement demain, le vendredi 28 juin à 8 h du matin. Arrivée : 13 h 52 à Inukjuak. En attendant, réunion et autre gros projet de photos pour septembre, description et argumentaire à construire… et en plus ma valise est pas faite. C’est pas comme si je partais à Hawaï (1 bikini+1 robe).

J’angoisse de plus en plus sur mon moyen de transport, je prends comme un espèce de taxi volant. J’atterris et je décolle au moins 3 fois. Je vais prier le petit Jésus souvent… Je hais les atterrissages…

Vous pensez que je vais sentir les atterrissages avec ça?
8736820324_665074ce3a_zJe pense maintenant  à mes habits d’hiver que je dois sortir, mais il fait beau là bas, c’est MétéoMédia qui me le dit, et ils ont toujours raison, non?

Température ressentie à Inukjuak : 10 degrés. C’est quand même au-dessus de zéro.
MeteoMedia.InukOK, il va peut-être neiger durant l’été (c’est ce qu’on m’a dit dans mes 428 recommandations et conseils), mais je suis certaine que non. Je suis sûre que non. Dites-moi que non.

Est-ce que c’est moi ou mes amis sont bizarres?
Plusieurs me demandent des trucs étranges, comme si je vais manger du phoque, faire du traineau à chien ou encore aller chasser ou pêcher.

« Tu m’envoie des photos sur le net et surtout tu téléphones. » OK, je veux bien, mais je ne crois pas avoir de réseau de téléphone là-bas, je ne l’ai même pas à Chartierville (vous savez pas c’est où, c’est normal, c’est là où je suis née).

Pour Internet, c’est bon. Je vais l’avoir… Ouf! Il y a bien un fournisseur internet : Tamaani. Leur slogan : L’éloignement sans l’isolement!

Voici les réponses à certaines de vos questions :

  • Non, je ne pourrai pas aller à la chasse aux phoques ou encore caresser des ours polaires. Je ne pars pas en excursion au zoo de Saint-Félicien.
  • Traîneau à chien : au mois de juillet, je suis pas certaine… que sur la roche ça glisse tellement. Et ils se déplacent en 4 roues, comme à Chartierville…
  • Chasser ou pêcher ??? Pêcher peut-être, chasser, non, surtout pas du phoque, ça c’est l’hiver… je crois…
  • Manger du phoque : on verra, mais il faudrait que le petit Jésus me parle.

Je me demande réellement comment mes amis peuvent croire que je vais voir des ours polaires, mais qu’ils ne peuvent s’imaginer que je n’aurai pas de wifi.

Je vous promet que si je vois un ours polaire je fais une photo, mais c’est pas grave s’il est loin?

Conversation aléatoire

Anna : Heille, c’est la Saint-Jean aujourd’hui!

Sandra : Ben oui, t’es en congé. Pis en plus je les entends chanter, là, dans le parc.

Anna : On fait quoi d’habitude à la Saint-Jean?

Sandra : Ben on va voir des shows…

Anna : Ah ouain? Quand est-ce qu’on a fait ça pour la dernière fois? Qu’est-ce qu’on a fait l’année passée?

Sandra : Euh, attends… ben on a niaisé dans l’parc? Comme d’habitude.

Anna : Oui, mais cette année, on pourrait se rattraper, surtout que tu pars dans 4 jours!

Sandra : Pas besoin, on les entend du balcon.

Anna : Non, mais je parle de quelque chose de différent, de drôle, de pas ordinaire.

Diane Dufresne - J'me sens bienSandra : OK, j’ai une idée, on fait du bodypainting!

Anna : Genre, comme Diane Dufresne?

Sandra : Je suis pas ben bonne pour dessiner des fleurs de lys… pis finalement, il fait un peu chaud pour de la peinture sur les boules. J’aime mieux quand elle a son smoking pas de chemise en dessous.

Anna : Ouain, je pense qu’elle aimait ça se montrer les seins.

Sandra : On pourrait aller faire du lip sync dans le parc!

Anna : On ferait semblant de chanter quoi? Gigi L’Amoroso, c’est ma toune d’été depuis 1983!

Sandra : J’ai une bonne idée, Anna, je te déguise, on va dans le parc, pis je te prends en photo!

Anna : Ah, non pas avec ce que tu m’as fait faire la dernière fois! Une poupée, c’est comme ça que tu me vois! En tout cas, t’es mieux de pas tenter la même affaire avec les jeunes d’Inukjuak.Dernier.repas.Anna

Sandra : De quoi, c’était pas cool? Tu t’es pas sentie privilégiée de pouvoir te glisser dans la peau de quelqu’un d’autre?

Anna : OK, t’as gagné, on va faire du bodypainting… Mais on apporte le chien pour faire diversion.

Prendre l’été par le cornet

Prendre l’été par le cornet

Sandra a acheté hier son billet pour Inukjuak. Son départ est prévu pour le 27 juin… plus que 15 jours. Elle organise les derniers détails de son départ et on pleure un peu car on ne sera plus ensemble dans peu de temps. Mais on est habitués. Elle part tout le temps. Et je reste souvent. Avec qui je vais manger mes cornets cet été?Manger des cornets.1Manger des cornets.2